Mineur

Santon représentant le mineur, sa poche à la main. Y a-t il un métier qui évoque davantage la pénibilité et la mort toujours possible que celui de mineur ? Notre mineur provençal ne chôme pas, en effet une journée de travail d'un mineur est souvent de 14 heures, voir 16 heures. On immagine donc l'émotion que va provoquer l'arrivé de l'enfant Jésus chez notre travailleur acharné.

Plus de détails

39,00 €

Des mines, il en existe depuis la préhistoire. En France, les plus anciennes sont les mines de fer. Puis avec l’apparition des machines à vapeur et des besoins croissants en charbon, les mines de houille se développent rapidement.Les gueules noires ont leurs légendes, leurs héros, leurs misères... et le mythe devient d’autant plus grand que les dernières mines du pays sont maintenant fermées.

Les premières traces d’extraction du charbon en Provence remontent au Moyen Age, plus précisément en 1443-1444. A l’époque, deux personnes sont autorisées, par les seigneurs locaux, à rechercher du charbon sur les communes de Saint Savournin et de Peypin, à proximité de Gréasque. On ne peut encore parler de véritables exploitations minières. Ces dernières se développent effectivement aux XVIIème et XVIIIème siècles sous l’impulsion de grands propriétaires terriens.

L’exploitation provençale commence par les descenderies, galeries souterraines permettant d’accéder à la couche de charbon grâce à des escaliers taillés dans la roche. Ce sont souvent les enfants qui le transportaient sur le dos dans ces galeries de très faible hauteur. Le progrès suivant son cours, des puits verticaux sont creusés afin de pouvoir atteindre les couches de charbon les plus profondes. Cinquante et un puits sont ainsi creusés sur toute la période d’exploitation du bassin de Provence.