farandole arlésienne blanche

Si les danses provençales surprennent, c’est avant tout pour les nombreuses symboliques qu’elles communiquent, en lien direct avec les contes, légendes et croyances qui ont traversé les âges dans la Provence . Généralement accompagnées des traditionnels tambourins et galoubets , de nombreuses danses folkloriques sont encore pratiquées aujourd’hui dans les bals et les fêtes régionales.

Plus de détails

16,00 €

Voici les danses provençales, Faisons ensemble un tour de répertoire des danses traditionnelles provençales !

 

La danse des cordelles

Associée à l’imaginaire cosmique, la danse des cordelles est effectuée avec les outils incontournables que sont le mât et les rubans multicolores qui y sont attachés. Au cours de la chorégraphie, les danseurs tressent et détressent les rubans. Cette danse est une ode à la fertilité et est progressivement devenue la danse représentative du métier de cordelier qui conçoit lacets, cordes et rubans.

 

La danse des épées

Dansée avec une épée à la main, la danse des épées est issue des rites de la puissance vitale. Les danseurs répètent des assauts simulant des combats pour gagner les faveurs des danseuses, ou plus précisément, de leur cavalière. Un fois les combats terminés, les danseurs présentent une orange à leur promise qui symbolise le soleil, la fertilité et l’abondance prodiguée par l’astre solaire. Cette danse est composée de pas sautillants ; les danseurs se croisent à de nombreuses reprises afin d’affirmer l’impression cyclique du temps qui passe et des amours éternels.

 

La farandole

Danse particulièrement appréciée de Nîmes à Nice, la farandole est tout à fait similaire à sa cousine grecque, la danse des grues. Danse de la vie, ses pas sont circulaires, symbolisant le cours de la vie. Ainsi, dans une symbolique moins antique, la danse veut imiter le serpent qui s’enroule sur lui-même. Son nom grec provient des mouvements ondulatoires de l’oiseau au vol. En effet, à l’instar des danseurs qui partent d’un point précis, gagnent le centre de la scène puis regagnent leur point de départ, la grue peut migrer des centaines de kilomètres et retrouver sont nid d’origine, malgré des détours souvent sinueux et complexes.