La Foire aux Santons de Marseille

Retrouvez les santons Claude Carbonel à la foire aux santons de Marseille, qui se tiendra place Charles de Gaulle (Vieux-Port) du 11 novembre au 31 décembre 2016.

La foire aux santons constitue aujourd'hui l'une des traditions les plus populaires et vivantes de Marseille.Ses origines remontent au lendemain de la Révolution et en font la plus ancienne foire aux santons de Provence.

Noël 1803 : trois marchandes vendent des santons d'argiles au coin de la Cannebière, sur le cours Saint-Louis... Le petit marché à lépoque, toléré par la municipalité marseillaise se transforme vite en foire aux crèches, puis aux santons, et connaît un succès fulgurant.

Alors que de nombreuses foires marseillaises sont rejetées aux marges du centre-ville, seul la "fiero dei santoun" a connu l'exceptionnelle promotion d'un transfert sur la partie la plus large de la Canebière, allant tour à tout du Cours Saint-Louis au cours Belsunce, avant de gagner, en 188, les Allées de Meilhan.

La foire aux santons de Marseille a suscité depuis quelques années bien des émules, mais seule la grande ville, berceau du santon d'origine provençale, offre un tel choix de figurines.

Rassemblant certaines des plus anciennes familles de santonniers, accueillant de jeunes successeurs des premiers figuristes, elle permet à l'amateur de se procurer les variétés qui tendent à devenir les plus rares: pièces uniques, le santon détaché dont les membres et accessoires sont moulés séparément et ensuite rapportés à la barbotine, les minuscules " santons puces ", dont la fabrication est délicate et faiblement rentable et qui ne se trouve que chez quelques santonniers, les crèches à l'ancienne, en carton, liège ou papier encollé, dont un très petit nombre d'artisans poursuit la vente.

La foire aux santons de Marseille est ouverte chaque année du dernier dimanche de novembre au 31 décembre. Son inauguration s'effectue, au son des tambourins et en présence d'une foule joyeuses, à l'issue de la Messe des Santonniers célébrée en provençal, en l'église Saint-Vincent de Paul des Réformés, en haut de la Canebière.

Les Marseillais d'aujourd'hui comme leurs ancêtres, se pressent pour détailler, d'étagère en étagère, ce petit peuple d'argile auquel ils restent profondément attachés. Faire la crèche est non seulement un acte de foi , mais aussi un profond attachement à la terre et aux traditions marseillaises.

Authentique témoin de l'art populaire marseillais, diffusé dans toute la Provence, le santon est aujourd'hui l'ambassadeur de notre terre dans le monde entier.

 

D'après « CRECHES ET SANTONS DE PROVENCE » de Régis BERTRAND aux éditions Barthélémy.